« MISE AU PILORI » de L’ADVMC par M.le MAIRE !

Sans doute avez-vous eu vent du conflit qui oppose M.le Maire à l’ADVMC au sujet de la

zone AU, 5 hectares de terre « à urbaniser ».

Sans polémiquer, et afin que tout un chacun puisse se faire son opinion, nous publions ci-dessous :

— la lettre « coup de gueule » de M.le Maire

— la lettre en réponse de l’ADVMC

— un article très intéressant et documenté, publié par FNE (France Nature Environnement) sur les enjeux et les solutions de l’artificialisation des terres. En France cette artificialisation représente annuellement la superficie de 200-300km2, soit 2-3 fois la taille de Paris !

Pourquoi s’en alarmer ?

–Parce que l’artificialisation est une des causes de l’effondrement de la biodiversité.

–Parce que l’artificialisation augmente la pollution des sols, des eaux, lumineuse, sonore…

— Parce que l’artificialisation aggrave la crise climatique par déstockage du CO2 enfermé dans le sol.

— Parce que l’artificialisation impacte la souveraineté alimentaire de la France en diminuant la superficie des terres agricoles. Moins de 7% en 30 ans.

Pourquoi se battre pour si peu ? Parce que nous croyons à la vertu de l’exemplarité et appliquons la théorie du colibri.

Pourquoi s’opposer à un projet source d’emplois et de revenus ? Pour appliquer la règle ERC-éviter-réduire-compenser, c’est-à-dire répondre aux besoins réels et ne pas en créer des nouveaux.

Ci-après le lien de l’article : https://civicrm.fne.asso.fr/civicrm/mailing/url?u=104996&qid=15531003

Bonne lecture

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.