La ligne 18 et notre village

La ligne 18 du GPE (Grand Paris Express) et notre village

Récemment, le 18 janvier 2021, est paru un article dans les nouvelles de Versailles du 27 janvier 2021 : « Châteaufort entend réduire les nuisances du futur métro au sol ». Article pour le moins surprenant. Surprise de début d’année ? certains points sont incorrects.

Vous savez tous que depuis l’annonce de l’OIN (Opération d’Intérêt National) Paris-Saclay dont le 1er débat public s’est tenu le 29 septembre 2010 il est question du métro express du futur grand Paris reliant tous les pôles Parisiens.

D’où petites précisions ci-dessous pour ce qui nous concerne à Châteaufort :

  • Dès le départ le projet a été prévu en viaduc de Palaiseau ( de la gare Camille Claudel en surface) à Magny-les-Hameaux. Elle commencerait sa descente vers le CEA Saclay pour re-devenir souterraine vers le Golf de Guyancourt.
  • Rappel de nombreux rapports ont annoncé que cette ligne 18 n’était ni rentable ni utile pour les déplacements au-delà de Saclay.
  • Notons qu’après la demande expresse de l’état de baisser les coûts du GPE de 10% (environ 2,6 milliards d’Euros), le conseil de surveillance de la SGP (Société du Grand Paris maître d’ouvrage) a décidé en décembre 2020 de la mettre au sol pour une économie annoncée de 30 millions d’Euros soit à peine 1% …
  • Bien entendu, nous n’avons pas oublié que cette ligne a aussi été conçue avec des roues en fer sur rail et non des pneus (plus économique). C’est mieux pour entendre 😏! Vont-ils lui mettre des chaussons amortissant le bruit avant qu’elle ne descende au sol ? Ou vont-ils tout revoir ?
  • Pour les habitants de Villiers le Bâcle et Châteaufort : le fait de la mettre sol ne change rien au niveau sonore, visuel ou autre ; c’est juste plus difficile pour traverser (tracteurs, animaux … ! ).
  • Très récemment, l’ancien directeur de la SGP a été poussé dehors. Son remplaçant vient de la cour des comptes. C’est encourageant. Petit rappel cette cour des comptes stipulait en 2016 que les efforts devaient être consacrés sur la régénération du réseau existant et qu’il fallait donc reporter les investissements dans des lignes nouvelles.
  • Les maires des communes concernées, en termes de nuisances induites, ne sont pas tous d’accord pour cette mise au sol ; les associations du plateau avec les 4 communes du secteur se sont battues pour que la L18 soit enterrée ou pour que cette ligne non rentable s’arrête à Massy, Palaiseau ou Saclay mais pas pour qu’elle soit au sol.
  • Quant au TCSP (Transport en Commun en Site Propre) dès l’annonce de la ligne 18 nous avons su qu’il n’y en aurait pas et heureusement c’eut été « bonjour béton » avec 6 voies en lieu et place des 2 voies qui existent aujourd’hui ; et environ 4 avec le métro plus piste cyclable dans tous les cas.
  • Pour ce qui est de coûter beaucoup moins cher pour l’heure c’est PSHITTTT … à suivre avec le nouveau directeur.
  • Pour ce qui est d’être moins bruyante, nous verrons cela dès l’enquête ; quant à réduire les nuisances sonores a postériori, nous avons hâte de savoir comment car ce qui s’est fait jusqu’à maintenant en France n’est pas terrible, normal c’est très difficile. En plus comme source de bruit dans le secteur ces villages seront gâtés !
  • Pour terminer cette ligne n’apporte aucun avantage aux communes dérangées. Quant aux agriculteurs du coin et leurs AMAP c’est la disparition à moyen terme car il faudra bien rentabiliser cette ligne, les promoteurs vont adorer, les champs c’est PSHITTTT …
  • Une prochaine enquête publique pour la mise au sol est prévue avant l’été, soyons nombreux à la commenter. Nous vous le rappellerons.

Nous sommes néanmoins tous conscients que l’agglomération parisienne a besoin d’améliorer nettement son service de transport en commun. C’est très mal parti, comme l’annonce cet article du Monde : « Alstom, mauvais perdant du super contrat du RER B. Publié le 26 janvier 2021 à 10h39 – Mis à jour le 26 janvier 2021 à 16h51 Eric Béziat ». Effectivement Bombardier avec CAF (constructeur espagnol des 146 futures rames du nouveau RER B type MI20) a gagné. Mais Alstom a racheté Bombardier et rejette cette commande qu’il juge non viable. N’y aurait-il pas une bogue côté concurrence ? (cf. Le Parisien – le contrat du RERB déraille).

Pour en savoir plus sur les diverses actions menées quant à cette ligne c’est ici.

A propos Katy

Représentant l'ADVMC à l'UASPS (Union des Associations de Sauvegarde du Plateau de Saclay et des vallées limitrophes)
Ce contenu a été publié dans Non classé, OIN et L18. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.